Il n’y a pas si longtemps, la compilation se faisait uniquement en ligne de commandes. Et on lançait un (n)make makefile pour compiler un projet.

On éditait le code source dans un éditeur rustique d’apparence mais très riche en fonctionnalités et c’était le standard. Tout était léger et vous allez me dire que les fonctionnalités étaient limitées… La vérité est entre les deux.

Lire l’article – Magazine Programmez

Par Christophe Pichaud – Consultant senior, Neos-SDI

Commentaires

Aucune commentaire actuellement

Rédigez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *