Faut-il autoriser les employés à travailler de chez eux ? Un sondage récent révèle que la plupart des responsables répondent à cette question par la négative. Et c’est bien dommage ! Car les faits démontrent que le travail à domicile améliore la productivité et la satisfaction des employés. Le moment paraît venu de jeter un nouveau regard sur cette pratique et de mettre enfin un terme à la méfiance et aux préjugés. En montrant l’exemple par le haut.

Holger Reisinger, vice-président Marketing, Produits et Alliances de Jabra – 6 mai 2014

 

Il y a quelques jours, à l’heure du déjeuner, j’ai assisté à une scène assez surréaliste à la cafétéria de notre entreprise. À une table voisine, cinq de mes collègues étaient plongés dans une discussion animée sur le championnat de football. Chacun y allait de son pronostic. À un moment, l’une des personnes a fait une référence à une émission télévisée qu’il suivait de chez lui tout en travaillant. Et là, tout d’un coup, un lourd silence s’est abattu… Travailler en regardant la télé… tous semblaient d’accord pour dire que ça ne se fait pas ! Où, du moins, qu’on n’en parle pas… Le silence en disait long. 

 

Travailler en regardant un match n’est pas forcément négatif

Cette scène étrange m’a fait réfléchir. Ma première réaction a été de penser que cet employé profitait de la liberté que lui accorde notre entreprise. Mais d’un autre côté, en poussant la réflexion un peu plus loin, j’ai réalisé que nous ne consacrons jamais 100% du temps que nous passons au bureau au travail. Nous appelons le dentiste, visionnons deux ou trois vidéos sur YouTube, communiquons avec des amis sur Facebook… Autant d’activités éparses qui relèvent de la vie personnelle.

Et pour en revenir à notre malheureux collaborateur, je peux me porter garant de son sérieux et de son efficacité. Je sais qu’il respecte tous les délais impartis et n’hésite pas à faire des heures supplémentaires lorsque la situation l’exige. 

Mais c’est un fait : ce genre d’épisodes contribue à ternir l’image du travail à domicile. Certains iront même jusqu’à penser que travailler de chez soi, c’est un peu comme avoir un jour de congé payé supplémentaire !

 

Plus productif chez soi

La question qui se pose est donc la suivante : faut-il autoriser les employés à travailler de chez eux ?

Pour Marissa Mayer, le PDG de Yahoo, la réponse est sans équivoque : c’est non. L’an passé, elle a interdit cette pratique après avoir fait surveiller le trafic Internet des employés travaillant de chez eux. 

Et son point de vue est loin d’être minoritaire. Plusieurs autres grandes sociétés, comme Best Buy, ont sévèrement restreint le télétravail et le travail à domicile de leurs collaborateurs. Les résultats d’un questionnaire récent indiquent d’ailleurs que 50% des responsables sont opposés au travail à domicile et que 35% d’entre eux tolèrent seulement de type d’activité. 

Pour ma part, j’y suis totalement favorable. Et je vais vous expliquer pourquoi. Récemment, une entreprise cotée au NASDQ, forte d’un effectif de 13.000 employés, a réalisé une expérience aléatoire portant sur le travail à domicile. Le résultat a mis en exergue une hausse de 12% des performances des collaborateurs travaillant de chez eux. Un résultat directement lié à une baisse des pauses, des arrêts maladie mais aussi de l’environnement sonore, moins bruyant à la maison. Les travailleurs à domicile ont également affiché des scores supérieurs en termes de satisfaction au travail et d’implication professionnelle. Parallèlement, leur taux d’attrition est tombé de 50%. 

Au final, le fait de passer quelques instants devant la télévision ou de remplir la machine à laver fait perdre moins de temps que de discuter avec des collègues près de la machine à café ou d’être déconcentré par un environnement sonore bruyant au travail. Les résultats d’une enquête révèlent ainsi que 37% des employés estiment être plus productifs et 44% plus concentrés en travaillant de chez eux.

Autre facteur à prendre en compte : le temps perdu dans les transports. Il y a deux ans, la société britannique O2 a demandé aux 2.500 employés de ses bureaux britanniques de travailler de chez eux un jour spécifique. Ces derniers ont ainsi gagné plus de 2.000 heures habituellement passés dans les transports – et, à l’arrivée, passé la moitié de ce temps à… travailler plus.

 

En finir avec certains préjugés

Des collaborateurs plus productifs, plus concentrés et passant plus de temps à travailler… Le télétravail a tout pour convaincre. Alors, à quoi est due cette résistance ? La réponse est simple : à un manque de confiance. Qu’est-ce qui nous dit que les personnes qui travaillent de chez elles… travaillent vraiment ? 

Les responsables d’entreprise – et pas qu’eux, admettons-le – auront tendance à penser qu’elles gaspillent le temps et l’argent de leur entreprise. Mais, avec tous les arguments plaidant en faveur du travail à domicile, il s’agit là plus d’un problème de management que d’un problème lié au comportement réel des collaborateurs. La confiance est quelque chose de difficile à acquérir et à maintenir au travail et les préjugés restent tenaces. Justement : il est temps d’en finir avec certains préjugés.

Il faut apprendre à se libérer des schémas du passé et examiner les faits. Il est temps que les responsables développent et promeuvent de nouvelles méthodes de travail comme le travail à domicile. Et surtout, il est temps d’accepter l’idée qu’un collègue allume parfois la télévision en travaillant de chez lui.

C’est parfois ce genre de petites coupures qui lui permet d’être plus productif !

 

Quelques révélations inattendues sur les codes vestimentaires du travail à domicile… 

La question de la productivité des télétravailleurs a donné lieu à de nombreuses études. L’une des plus intéressantes concerne ce que les employés portent comme vêtements lorsqu’ils travaillent de chez eux. Dans cette étude, la moitié des personnes interrogées ont indiqué qu’elles portaient un jeans et un tee-shirt. Plus surprenant, 25% d’entre elles ont révélé qu’elles restaient en pyjama et 7% qu’elles travaillaient en sous-vêtement… ou même nues. Aussi, la prochaine fois que vous participerez à une téléconférence avec un collaborateur travaillant de chez lui, essayez de penser à autre chose !… 

Commentaires

Aucune commentaire actuellement

Rédigez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *