Pour le dernier portrait du mois de Mars, c’est Armelle qui va se présenter et vous parler de son parcours. Bonne découverte !

 

Bonjour Armelle, pourrais-tu te présenter ?

Bonjour, je m’appelle Armelle et j’ai 33 ans. Je suis maman de deux enfants. Dans la vie, j’aime cuisiner. J’adore regarder des films, surtout les documentaires et les aventures.

J’évolue dans le secteur de l’IT depuis environ 3 ans.

 

Justement, quel est ton métier aujourd’hui ?

Je suis ingénieure développeur .Net sur le langage C#.

Je viens du secteur de la finance. J’ai d’ailleurs un Master 2 en finances. En raison de certaines difficultés, j’ai dû rester sans emploi pendant une période significative. Durant mon année d’inactivité, je me suis rendu compte que l’informatique et le développement étaient vraiment des domaines passionnants. Lorsque j’ai pu reprendre ma recherche d’emploi, le secteur de la finance était clairement bouché ; les opportunités se sont avérées quasiment inexistantes.

J’ai saisi l’opportunité de me reconvertir en suivant une formation intensive. J’ai trouvé mon premier emploi assez facilement en tant que consultante .Net.

Mon mari étant dans le même domaine, c’est lui qui m’a poussé à m’y intéresser. Il me montrait énormément de choses et m’aidait sur les points bloquants.

Quand on apprend la finance, ça peut vite devenir rébarbatif et ennuyeux. Dans le secteur informatique, c’est différent. Il faut se former en permanence et on ne s’ennuie jamais. Ça bouge !

Ce que j’aime, c’est que les résultats de ce que l’on produit sont immédiatement visibles. On doit réfléchir pour trouver les solutions.

 

Quand et pourquoi as-tu rejoint Neos-SDI ?

Avant, je travaillais chez un concurrent. La personne que j’y avais rencontrée et qui m’avait recrutée a rejoint Neos-SDI.

Lorsque j’ai su qu’il travaillait chez Neos-SDI et qu’il y avait un poste de Responsable, je me suis dit que ça pourrait être intéressant de retravailler avec lui.

Évidemment, il m’a convaincue de rejoindre la team des neostees !

 

À quoi ressemble une journée type pour toi ?

Le matin, je commence par regarder ce que j’ai fait la veille pour préparer les daily meetings. Pendant les daily, on présente son travail de la veille aux collègues, ce qui est prévu sur la journée, nos difficultés, ect,…

Ensuite, je réalise les tâches du sprint. On échange beaucoup entre collègues au cours de la journée pour être certain d’avancer et s’entraider.

On est assez libre de travailler au rythme que l’on veut. Le plus important, c’est de produire ! C’est vraiment agréable de pouvoir gérer son temps.

 

Comment décrirais-tu l’ambiance chez Neos-SDI ?

J’ai commencé chez un client sur un domaine que je ne connaissais absolument pas. Je suis montée en compétences directement sur Angular. J’ai été très bien accompagnée sur cette technologie. Chez Neos-SDI, je suis régulièrement formée.

Les neostees sont très disponibles.

Autre point non négligeable, ce n’est lorsque je me suis sentie à l’aise sur la technologie Angular que j’ai été lancée chez le client.

 

As-tu eu des difficultés à te faire une place dans le monde de l’IT en tant que femme ? Penses-tu que certaines choses devraient évoluer ?

Il n’y a pas beaucoup de femmes dans ce secteur. On ne s’attend donc pas à ce que l’on performe ou réussisse.

C’est dommage, mais finalement, c’est à nous de montrer notre valeur. Si j’arrive sur un sujet et que l’on ne me considère pas à ma juste valeur, c’est à moi de faire mes preuves et de montrer que je ne suis pas là par hasard.

Par contre, il est quasiment certain qu’en tant que femme, je devrais faire bien plus d’effort que mes homologues masculins pour être valorisée.

D’un point de vue évolution, je dirais qu’il faut booster les femmes, leur dire que les carrières dans le secteur sont accessibles et faciles. Peut-être faudrait-il parler davantage de nos métiers à l’école ? Il y a une vraie méconnaissance des possibilités de carrières dans l’informatique. Par exemple, de mon côté, si mon mari ne travaillait pas dans l’IT, je n’aurais jamais entendu parler du métier de développeur.

 

Pour finir, comment te vois-tu évoluer ?

Pour le moment, j’ai envie de rester dans l’aspect technique. Je veux continuer à apprendre des choses ; peut-être manager une équipe, mais côté technique.

Merci d’avoir suivi cette série d’interviews du mois de mars dédiées à nos collaboratrices. Retrouvez les autres portraits présentés ici, , mais aussi ici.

Et pour rejoindre la team des neostees, consultez nos opportunités

Commentaires

Aucune commentaire actuellement

Rédigez votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *